Le journaliste et l’éducation aux medias de l’information

Pierre-Hippolyte Senlis est un journaliste indépendant, appartenant à l’association « fake off », association de journalistes désirant mettre en place des actions d’éducation aux médias d’information notamment à destination des collégiens et lycéens.

Dans le cadre du projet de travail sur la presse mis en place par M. Coprez et Madame Maguet-Lavignasse,  il a rencontré, le 10 avril 2018, les élèves de seconde 2 pour travailler sur les « fake news » ce que l’on pourrait traduire en français par l’expression « informations mensongères ». Après une analyse très pédagogique des procédés utilisés pour créer ces informations mensongères, il a surtout exhorté les élèves à procéder  à une lecture critique de l’information quelle qu’elle soit. Il s’agit de la questionner, d’en évaluer la fiabilité par la consultation de sources différentes, de l’approfondir par des lectures personnelles. Selon lui, aujourd’hui, devant la multiplicité des sources d’informations et la complexité du monde, la démarche de tout « prud’homme » doit être celle qui présida déjà au siècle des lumières : l’examen de toute information à l’aune de la raison et de la connaissance.

Nous avons mis en pratique cette démarche lors de de la troisième heure de son intervention. Pour ce faire, chaque binôme avait choisi un thème d’information pour lesquels, en amont, nous avions  sélectionné des articles de revues papier ou en ligne, des liens d’émissions de radio ou de télévision. Les élèves se partageaient le travail de lecture ou d’écoute approfondie des documents mis à leur disposition. Puis ils devaient rendre compte des sources ainsi consultées et des idées contenues dans chacun des documents.  Nous étions trois professeurs et M. Senlis à intervenir auprès d’eux pour cette  première étape du travail à effectuer.

Dans une seconde phase qui se déroulera le 24 avril , en classe entière, chaque binôme devra effectuer une synthèse rendant compte de leurs propres interrogations sur la thématique qu’ils avaient souhaité examiner. Ils pourront choisir la forme qui leur paraîtra la plus appropriée.

Nous transmettrons le résultat de ce travail à Pierre-Hippolyte Senlis afin qu’il puisse avoir un retour sur son action.


Illustration : En cendres, 2016, Benoît Porteboeuf,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s